LIVRES NUMÉRIQUESJEUNESSEBÉBÉJEUX, JOUETSPAPETERIECADEAUXDIVERTISSEMENT


Message Important
Le site sera temporairement en maintenance, pour une mise à jour. Ceci afin de mieux vous servir.
Heure de maintenance prévue : 10:30 pm

Important message
The site will be busy updating the store for you and will be back shortly.
Scheduled maintenance : 10:30 pm
Qu'appelle-t-on destruction ? - GIL ANIDJAR

Qu'appelle-t-on destruction ?

GIL ANIDJAR

 
13,95 $

Feuilleter Feuilleter
En stock : Habituellement expédié en 3 à 5 jours.
Quantité
Ajouter à ma liste de souhaits
Non disponible en succursale
Autre(s) format(s) disponible(s)
EN SAVOIR PLUS Résumé

Entre justification et explication, entre dire et faire, la destruction.

Est-ce une chose ou un événement ? Un geste, une œuvre ou une opération ? Un thème ou un titre ? Est-ce même bien un mot ? Qu’appelle-t-on, ce sera là ma question, destruction ?

Avec Heidegger, Derrida en appelle à la destruction. Oui, à la destruction. L’a-t-on entendu ? Comme Heidegger (et c’est aussi ce « comme » qu’il s’agira d’examiner ici), Derrida nomme et renomme la destruction. Il lui donne le temps et le nom, une renommée. Il la surnomme — déconstruction, par exemple, ou, plus tard, « mal d’archive ». Comme Heidegger, Derrida travaille, traduit et retraduit la destruction, faisant parfois comme si tous ses mots, tous les mots et les phrases qu’il propose et déploie sur et à propos de la destruction, entretenaient des rapports sans rapport, rapports déjà trop clairs, ou encore bien obscurs.

Qu’appelle-t-on destruction ? Après Heidegger, Derrida s’y est attardé, lui qui parlait, encore et encore, de destination et de destruction, lui qui nous a rappelé si souvent à la destruction qui arrive, partout où elle arrive. Posons que c’était l’un de ses combats, l’une de ses longues guerres (avec luimême, d’abord, et avec la destruction). Sera-ce finalement la nôtre ? Est-il aujourd’hui temps de penser — après Heidegger, avec Derrida —, temps de combattre aussi peut-être, au moins d’écouter, la destruction qui vient ? Est-il encore temps de témoigner de la destruction qui croît ?

Détails
Prix : 13,95 $
Catégorie :
Auteur :  GIL ANIDJAR
Titre : Qu'appelle-t-on destruction ?
Date de parution : septembre 2017
Éditeur : PRESSES DE L'UNIVERSITE DE MONTREAL
Collection : HUMANITÉS À DEVENIR
Pages : 128
Sujet : PHILOSOPHIE-ESSAIS
ISBN : 9782760637993 (2760637999)
Référence Renaud-Bray : 12625271
No de produit : 2300045

SUGGESTIONS
Suggestions
Du bonheur : un voyage philosophique LENOIR, FRÉDÉRIC
11,95 $
Puissance de la joie(La) LENOIR, FRÉDÉRIC
13,95 $
Miracle Spinoza(Le) LENOIR, FRÉDÉRIC
13,95 $
Qu'appelle-t-on destruction ? , ANIDJAR, GIL
© PRESSES DE L'UNIVERSITE DE MONTREAL 2017
A Bird in the House 19,95 $ Quantité : 1

Alfred 11,99 $

Livre numérique
à télécharger

508 article(s) au panier.
Sous-total: 12 165,89 $
Renaud-Bray vous offre
les frais de livraison *