LIVRES JEUNESSEBÉBÉJEUX, JOUETSPAPETERIECADEAUXDIVERTISSEMENT


Message Important
Le site sera temporairement en maintenance, pour une mise à jour. Ceci afin de mieux vous servir.
Heure de maintenance prévue : 10:30 pm

Important message
The site will be busy updating the store for you and will be back shortly.
Scheduled maintenance : 10:30 pm
LIVRES NUMÉRIQUES
Être métis en Imerina (Madagascar) aux XIXe-XXe siècles - VIOLAINE TISSEAU

Être métis en Imerina (Madagascar) aux XIXe-XXe siècles

Titre de l'éditeur : Être métis en Imerina (Madagascar) aux XIXe-XXe siècles

VIOLAINE TISSEAU

 
32,41 $
Feuilleter Feuilleter
Ajouter à ma liste de souhaits
Autre(s) format(s) disponible(s)
EN SAVOIR PLUS Résumé

L’histoire de Madagascar est marquée, depuis l’origine de son peuplement, par l’importance des courants migratoires. De ce fait, les relations intimes entre vazaha (étrangers) et malgaches y sont anciennes. La colonisation de l’île, en 1896, va pourtant conduire à l’émergence de la « question des métis », commune à l’ensemble de l’empire français. Soucieuses de maintenir une situation coloniale hiérarchisée, ordonnée et cloisonnée, les autorités entreprirent une politique particulière à l’égard des métis, qui s’est concrétisée notamment par leur dénombrement, leur prise en charge dans des institutions spécifiques et l’aménagement de la législation pour faciliter leur accès à la citoyenneté française.


Parce que les institutions recueillant les métis y étaient localisées, parce que ces derniers y étaient les plus nombreux et parce que les relations avec l’étranger y étaient ambivalentes, l’Imerina devint le lieu principal d’expression de cette « question métisse ». Or, cette société était organisée en groupes statutaires hiérarchisés dont les unions étaient réglementées. Son fonctionnement en foko (dèmes) associait en outre territorialité et ancestralité. Dès lors, comment les métis, dont l’origine dérogeait en partie à ces règles, ont-ils pu inscrire leurs trajectoires dans cette région ?


Si cet ouvrage est centré sur le moment colonial (1896-1960), il remonte néanmoins au XIXe siècle précolonial pour montrer comment la colonisation a construit la catégorie « métis ». Il intègre aussi des prolongements contemporains, en analysant, notamment à travers les récits de vie, comment les métis ont su contourner ou se réapproprier cette catégo-risation en jouant de leurs appartenances multiples.

Détails
Prix : 32,41 $
Catégorie :
Auteur :  VIOLAINE TISSEAU
Titre : Être métis en Imerina (Madagascar) aux XIXe-XXe siècles
Date de parution : mai 2017
Éditeur : KARTHALA
Sujet : HIST. GENERALE AFRIQUE
ISBN : 9782811118563 (281111856X)
Référence Renaud-Bray : 2580524
No de produit : 2580524
Droits numériques
Format : PDF
Disponibilité : Aucune restriction géographique.
Gestion des droits numériques : DRM
Entrepôt numérique : NUMILOG
Nombre d'appareils autorisés : 3

SUGGESTIONS
Suggestions
Sapiens : une brève histoire de l'humanité DAUZAT, PIERRE-EMMANUEL
HARARI, YUVAL NO
24,99 $
Homo deus : une brève histoire de l'avenir HARARI, YUVAL NOAH
25,99 $
21 leçons pour le XXIe siècle HARARI, YUVAL NOAH
23,99 $
Être métis en Imerina (Madagascar) aux XIXe-XXe siècles , TISSEAU, VIOLAINE
© KARTHALA 2017