LIVRES JEUNESSEBÉBÉJEUX, JOUETSPAPETERIECADEAUXDIVERTISSEMENT


Message Important
Le site sera temporairement en maintenance, pour une mise à jour. Ceci afin de mieux vous servir.
Heure de maintenance prévue : 10:30 pm

Important message
The site will be busy updating the store for you and will be back shortly.
Scheduled maintenance : 10:30 pm
LIVRES NUMÉRIQUES
La Subjectivité et la gestion - LAURENT LAPIERRE

La Subjectivité et la gestion

Titre de l'éditeur : La subjectivité et la gestion

LAURENT LAPIERRE

 
9,99 $
Feuilleter Feuilleter
Ajouter à ma liste de souhaits
Autre(s) format(s) disponible(s)
EN SAVOIR PLUS Résumé

Issu du milieu artistique, je n’avais pas fait un lien explicite entre la gestion et l’art comme mode de recherche, de connaissance et d’action. Former des artistes à un métier de créateur ou d’interprète et former des chercheurs à l’analyse des diverses disciplines artistiques sont deux choses très différentes. Les conservatoires préparent des gens à faire carrière dans l’exercice d’un art. La sélection est capitale dès l’admission. Donner des connaissances sur l’art à quelqu’un qui n’a pas l’étoffe d’un artiste ne va pas le « convertir », même s’il parvenait à réussir haut la main les examens portant sur ses connaissances théoriques. Beaucoup d’appelés, mais peu d’élus ; et le marché est impitoyable. _x000D_ _x000D_ De même, avoir des connaissances sur l’action et la gestion peut ne pas déboucher sur la capacité d’agir et de gérer, sur l’intelligence dans l’action. Avoir la « tête bien pleine », pour reprendre l’expression de Montaigne, ne garantit aucunement qu’on ait une tête bien faite pour créer, agir ou gérer efficacement. Gérer est difficile et complexe. Là aussi, la sélection est primordiale. _x000D_ _x000D_ Dans une école de gestion, ce « conservatoire de gestionnaires », la cohabitation entre la pratique de l’art et la recherche sur l’art ne peut faire autrement que conduire à des tensions. Former à agir est une mission très difficile, impossible presque, au cours de laquelle on ne peut mésestimer l’importance de la subjectivité, même si l’objectivité demeure essentielle à la prise de décision. Car diriger est une pratique, pas une science._x000D_

Détails
Prix : 9,99 $
Catégorie :
Auteur :  LAURENT LAPIERRE
Titre : La Subjectivité et la gestion
Date de parution : avril 2011
Éditeur : PRESSES DE L'UNIVERSITE DU QUEBEC (PUQ)
Pages : 122
Sujet : GESTION
ISBN : 9782760526723 (27605267211)
Référence Renaud-Bray : 1131109
No de produit : 1131109
Droits numériques
Format : PDF
Disponibilité : Canada, consultez la liste des pays autorisés.
Gestion des droits numériques : Signature digitale (watermarking)
Entrepôt numérique : DE MARQUE INC.
Nombre d'appareils autorisés : 6
3.41 Moctets

SUGGESTIONS
Suggestions
Elon Musk : l'homme qui va changer le monde VANCE, ASHLEE
22,99 $
50 règles d'or du management(Les) GUEDJ, JEAN-PAUL
4,99 $
Secrets d'un esprit millionnaire(Les) EKER, T. HARV
16,99 $
La Subjectivité et la gestion , LAPIERRE, LAURENT
© PRESSES DE L'UNIVERSITE DU QUEBEC (PUQ) 2011