LIVRES NUMÉRIQUESJEUNESSEBÉBÉJEUX, JOUETSPAPETERIECADEAUXDIVERTISSEMENT


Message Important
Le site sera temporairement en maintenance, pour une mise à jour. Ceci afin de mieux vous servir.
Heure de maintenance prévue : 10:30 pm

Important message
The site will be busy updating the store for you and will be back shortly.
Scheduled maintenance : 10:30 pm
117 Nord - VIRGINIE BLANCHETTE-DOUCET

117 Nord

VIRGINIE BLANCHETTE-DOUCET

 
19,95 $

Feuilleter Feuilleter
En stock : Habituellement expédié en 3 à 5 jours.
Quantité
Ajouter à ma liste de souhaits
Autre(s) format(s) disponible(s)
EN SAVOIR PLUS Résumé

Cinq cent vingt-neuf kilomètres séparent Val-d’Or de Montréal. Maude ne compte plus les allers-retours au volant de la Tercel turquoise que lui a donnée Francis. Il y a l’atelier d’ébénisterie où elle travaille à Montréal et les installations de la mine, en Abitibi, où se trouvent encore les garçons qui l’ont vue grandir, deux univers masculins entre lesquels hésite l’héroïne de ce roman. Avec sensibilité et subtilité, Virginie Blanchette-Doucet nous fait entendre le silence de ces hommes, leur fragilité. Ce roman charnel, qui explore le monde du travail manuel, est aussi un roman du territoire qui fait entendre la poésie de l’Abitibi, terre proche de la pureté originelle mais salie et meurtrie par l’activité humaine. C’est surtout, enfin, un roman de la route, qui incarne à merveille le moment où tout change, où les frontières s’effacent et se redessinent. Maude verra sa vie basculer, elle vivra ce moment où elle réalisera qu’elle a laissé derrière elle l’enfance, l’adolescence, avec leur poids de souvenir et de magie, et où elle consentira, presque à son insu, à se soumettre à l’attraction de sa nouvelle vie. J’ai oublié ce que c’était, d’avoir toute une maison pour soi. J’ai oublié beaucoup de choses. Le temps qui passe, l’heure qu’il est, des paysages entiers que j’absorbe et que j’efface aussitôt.J’ai oublié cette maison. Le geste lourd d’une pelle mécanique vers la cheminée de briques.Les fondations ouvertes et exposées aux intempéries; on n’a plus rien à faire du béton qui s’effrite, des poutres qui pourrissent.L’Abitibi est trop belle et trop dure.

Détails
Prix : 19,95 $
Catégorie :
Auteur :  VIRGINIE BLANCHETTE-DOUCET
Titre : 117 Nord
Date de parution : août 2016
Éditeur : BOREAL
Pages : 164 pages
Sujet : LITTERATURE QUEBECOISE
ISBN : 9782764624418 (2764624417)
Référence Renaud-Bray : 11225935
No de produit : 2049361

SUGGESTIONS
Suggestions
Sous l'arbre à palabres, mon grand-père disait... 2.0 DIOUF, BOUCAR
22,95 $
Servante écarlate(La) 3e éd. ATWOOD, MARGARET
16,95 $
Autoportrait de Paris avec chat LAFERRIÈRE, DANY
32,95 $
117 Nord , BLANCHETTE-DOUCET, VIRGINIE
© BOREAL 2016